La guerre des Alpes

Tout est perdu, hormis l'honneur

Benoît BARDET: il est le fils de Jean Louis Bardet et de Marie Marion Barrachin. Il  épouse à Faverges, le 11 février 1783, Georgine Passet dont il aura quatre enfants, Claude Joseph né le 21 décembre 1783, Jeanne née le 25 janvier 1787, Jean-Baptiste né le 25 novembre 1789 et Marguerite née le 9 octobre 1792.

Le 22 septembre 1792, lors de l'invasion française, Benoît Bardet est soldat d'ordonnance dans le régiment de Genevois. Devant l'avance des armées ennemies, son régiment se retire sur les cols des Alpes, en des lieux plus défendables. Alors qu'il est sous les drapeaux, l'Assemblée nationale des Allobroges prend des dispositions très dures à l'encontre des militaires restés fidèles au Roi. Il écrit à sa femme "Si la Nation confisque mes biens, tache de sauver mon mulet : tu mettras mes trois enfans dessus et tu viendras me joindre en Piémont." Il ne se trompe pas, le 9 mars 1794, Georgine Passet, femme de Benoît Bardet, et ses enfants se retrouvent parmi les citoyens pauvres de la commune de Faverges, sans biens, au motif que "son mari ayant suivi les drapeaux sardes lors de l’entrée des Français en Savoie, ses biens ont été séquestrés et acensés, en sorte qu’il ne reste aucune ressource à ladite Bardet non plus qu’à sa famille." peut-on lire dans les archives.

Dans sa 1ère lettre d'un royaliste savoisien à ses compatriotes où est relevée la 1ère anecdote, Joseph de Maistre ajoutait : "Cet homme sert dans le régiment de Genevois, il est de Faverges, et sa femme se nomme Passet, en son nom de famille : s’en est assez pour le faire connoître, quoique son nom ait échappé. De si beaux traits ne doivent pas être enveloppés des voiles de l’oubli, carent quià vate sacro."

Germain FALQUET : né le 26 juin 1764 à Chevaline, fils de Claude Falquet et de Claudine Rivollet. Il est soldat au régiment de Savoie le 16 septembre 1784. Il devient caporal puis sergent de peloton, et fourrier de compagnie des grenadiers de la brigade de Savoie le 11 septembre 1815. Le 5 mars 1816, il est nommé enseigne provincial à la brigade de Savoie. Il passe en retraite le 7 novembre 1818.
Il a participé aux campagnes de  1792, 93, 94, 95 et 96 (guerre des Alpes).

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

05.03 | 21:33
27.10 | 18:31
27.10 | 18:30
Page d'accueil a reçu 1
31.08 | 08:44
1870-1871 a reçu 1
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site internet tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE