En Lorraine...

Nouveaux quartiers...

Le 12 février, le bataillon est transféré en Lorraine où il prend ses quartiers à Corcieux, au pied des Vosges.

En chemin, Joannès envoie une carte d'Epinal à sa mère, puis une autre à son arrivée au camp.

Derniers jours de repos avant les tranchées et le combat.

"Un bonjour d'Epinal, Joannès"
"Chère maman, Je t'envoie aussi la vue des baraquements où nous sommes pour le moment. Ca n'est pas trop mal. Où j'ai fait une croix, c'est là que je loge. Adieu, ton fils qui t'embrasse bien fort. Joannès"

Nouveaux combats

« Dès son débarquement, le Bataillon est dirigé sur Corcieux, et affecté à la 3e Brigade de Chasseurs, commandée par le Colonel Brissaud- Desmaillet (47e D. I. et détachement de l'Armée des Vosges).

Après un mois d'instruction à Corcieux, il est alerté le 20 Février et envoyé dans la Vallée de la Fecht où l'ennemi a prononcé une vigoureuse offensive.

En arrivant au Col de la Schlucht, le 62e passe sous les ordres du Colonel Passaga, Commandant la 2e Brigade de Chasseurs, et le Chef de Bataillon reçoit l'ordre d'envoyer deux Compagnies à Sulzern (9e et 10e), les deux autres (7e et 8e) continuant leur marche sur Ampfersbach et le Reichakerkopf.

Pendant que les 9e et 10e Compagnies, mises à la disposition du Commandant du 12e Bataillon de Chasseurs Alpins, se battaient furieusement sur les crêtes de l'Eichwald et le plateau d'lmberg, le Commandant HUOT, avec les 7e et 8e Compagnies, essayait vainement de reprendre le Reichakerkopf.[1] »

Joannès passe donc au 12ème BCA avec sa compagnie, la 10ème. Le 20, à 5h30 du matin, une des deux compagnies est envoyée en renfort par Altenberg, et l’autre venant par Ampfersbach. Le commandant de ce bataillon en reçoit confirmation à 7h45 du matin.

Le journal de marche du 12e BCA ne mentionne plus par la suite les lieux et la durée de l’engagement de ces deux compagnies en son sein.

Quoiqu’il en soit, Joannès et ses compagnons se trouvent engagés dans cette terrible bataille des Vosges qui vit la mort de milliers de Chasseurs. Le col du Linge, dans cette zone, est d’ailleurs dénommé le Tombeau des Chasseurs.

Les cartes qu’il écrit alors sont très succinctes mais fort explicites :


 

« le 6 mars, midi,

Chère maman,

 J’ai reçu ta lettre ainsi que la photographie de Paul hier au soir. Elle m’a fait grand plaisir. Aussi, comme j’ai un moment de tranquillité, je m’empresse de faire réponse.

Je suis toujours en bonne santé et c’est du fond de ma tranchée que je vous écris.Tu me demandais des nouvelles de Coeurdevey. Il a été blessé le 1er mars d’une balle dans le côté, mais j’espère qu’il en guérira.

Ecrivez-moi le plus souvent possible.

Recevez, chers parents, mes meilleurs baisers.Votre fils qui vous embrasse de tout cœur.    Joannès ».


 

« Alsace le 8 mars.                              

Bien chers Parents

Quelques mots à la hâte pour vous donner de mes nouvelles. Je suis toujours en bonne santé. C’est dans ma tranchée que je vous écris. Ici, il fait un sale temps, de la pluie et de la neige tous les jours. Enfin, pendant que la santé sera bonne, ça ira.

Je pense que vous êtes tous en bonne santé. J’ai reçu le colis qui m’a bien fait plaisir, la bouteille surtout. Je l’ai distribué aux copains qui ont été content, surtout dans le moment que l’on venait de passer. Ca nous a remonter un peu le moral.

J’attend une de vos lettre un de ces jours.

Recevez, chers parents, mes meilleurs baisers.

Votre fils qui vous embrasse très fort.   Joannès ».



[1] Historique du bataillon.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

20.09 | 15:42

Bonjour,
C'est super Intéressant votre page.
je suis tombé dessus vraiment par hasard .
Il faudrait mettre les pages où vous recherchez.
Bonne journée

...
20.09 | 15:43
20.09 | 15:38
Page d'accueil a reçu 2
29.06 | 13:09
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site internet tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE