La 2ème Guerre d'Indépendance

Les combattants de 1859

« Quand la voix de la Patrie en danger appelle ses fils à sa défense, tous accourent à ce cri de l’Honneur National. Les enfants de la Savoie n’ont jamais oublié ce qu’ils devaient à leur Roi et à leur Pays et quand dernièrement les contingents ont été rappelés sous les Drapeaux, tous ont répondu en quittant aussitôt leurs toits et leurs vallons ou les pays étrangers témoins de leurs travaux assidus ».

Levée de 1850 :

Joseph François Falquet, né à Faverges le 11 août 1829, fils de Mathieu et Joséphine Varet, 28 ans, journalier. Décédé à Faverges le 4 août 1899.

Levée de 1851 :

Georges Girard, né le 1er mai 1831, fils d’Antoine et de Péronne Châtelain-Cadet, journalier, demeurant rue de Tamié. Marié le 5 juin 1860 à Faverges avec Jeanne Tissot. Décédé à Faverges le 22 décembre 1886.

Levée de 1853 :

Jacques Fournier, né le 30 juin 1832 à Villy-le-Bouveret, fils de Michel et de Jacqueline Fournier. Marié à Montmin le 2 septembre 1856 avec Euphrasine Vernaz, journalier, habitant rue de Tamié.

Levée de 1854 :

François BAL : fils de Pierre Raymond et de Marie Sophie Arvin-Bérod, né le 4 mars 1833 à Faverges. 2 avril 1853, soldat volontaire en service provincial au 2ème régiment d’infanterie de la Brigade de Savoie ; 1er janvier 1857, caporal ; 1er janvier 1858, sergent d’ordonnance ; 1er mai 1860, fourrier d’administration ; 27 juin congédié pour passage à la France ; 21 octobre 1860, fourrier d’administration volontaire d’ordonnance au 2ème régiment d’infanterie ; 16 mars 1862, sous-lieutenant au 8ème régiment d’infanterie. A fait partie du corps d’expédition en Orient et il s’est embarqué le 26 avril 1855, a cessé de faire partie de ce corps et est rentré le 16 mai 1856. A reçu la médaille anglaise de Crimée le 15 juin 1856. A fait la campagne de 1859 et a reçu la médaille française commémorative de la campagne d’Italie (autorisation de la porter du 1er avril 1860).

Georges BURGEOD, né le 8 décembre 1833, à Giez, fils de François et de Françoise Cailles. Ajourné au conseil de révision de 1854, il est déclaré apte à celui du 8 novembre 1855. Incorporé au 2ème régiment d'infanterie, matricule 13903, le 15 février 1856. Soldat tambour au 2ème  régiment d'infanterie, il est décoré de la médaille d’argent à la valeur militaire par décret du 16 janvier 1860 « quoique blessé à une jambe, il ne cessa pas de marcher et de battre la charge pendant toute la durée de l'action, à la tête de la compagnie (Madonna della Scoperta) ».

Joseph LATHURAZ VIOLET, né le 24 novembre 1833 à Cons Sainte Colombe, fils de François et de Marguerite Patuel. Il est cultivateur. Enrôlé le 17 juin 1854 au 9ème bataillon de bersagliers. Il arrive au corps le 3 janvier 1855 (n° 11761).

Jean SEGAY, né le 30 octobre 1833 à Faverges, fils d’Henri Segay et de Péronne Vallier, galocher à Faverges (rue centrale). Il est cultivateur en 1853, il mesure 1,64m. Enrôlé aux chevau-légers du Montferrat le 17 juin 1854, il arrive au corps le 22 juillet suivant (n° 1352). Caporal dans les chevau-légers de Montferrat, il est tué lors de la journée du 24 juin à Saint Martin (liste des tués, Ossuaire de Saint Martin, Lombardie). Mort pour le Roi et la Patrie.

Jacques Benoît TISSOT-DUPONT : fils de Claude et de Sophie Portier, né le 12 décembre 1833 à Faverges (le Noyeray). Enrôlé le 17 septembre 1854. 3 janvier 1855, soldat de levée au régiment des chevau-légers du Montferrat (matricule 1363) ; 1er mai 1856, caporal ; 1er septembre 1857, sergent ; 1er septembre 1858, fourrier ; 24 juin 1860, sous-lieutenant ; 11 avril 1861, officier de masse ; 17 août 1862, lieutenant de 2ème classe ; 25 août 1863, nommé directeur des comptes ; 30 juin 1866, directeur des comptes de 1ère classe. A fait la campagne de 1859. Décoré de la médaille militaire française par décret impérial du 12 janvier 1860 et autorisé à la porter par décret du 20 mars 1860. A reçu la médaille commémorative française de la campagne d’Italie de 1859. A choisi de conserver sa nationalité sarde et a reçu la bourgeoisie de Turin offerte par la municipalité de cette ville.

Levée de 1857 :

appelés de la 1ère catégorie :

Jacques ARETHENS (ARETHANS), né le 2 février 1836, fils de Jean et de Guillermine Druge, de la paroisse de Viuz-Faverges. Soldat au 1er régiment d’infanterie, matricule 14840.

Jean Baptiste ARNAUD GODET, né le 8 juillet 1836, fils de Mathieu et de Catherine Demeure, passagers se disant de la paroisse de Villard Léger. Régiment des sapeurs du génie, matricule 6538.

François Joseph BURIN, né le 6 septembre 1836, fils de Georges et de Micheline Chappelain. Corps des carabiniers royaux, matricule 11906.

Ignace CIMAVILLA, né le 12 février 1836, fils de Prospert Frédéric et de Françoise Garin. Régiment des sapeurs du génie, matricule 6539.

Joseph CORBOZ-MERMOD, né le 8 juin 1836, fils de Claude François et de Marie Rosset, habitant Englannaz, matricule 8042, capitaine au 2ème régiment d’artillerie de campagne, décédé le 23 juillet 1859 à l’hôpital de Brescia (cause inconnue). Mort pour le Roi et la Patrie.

Jean François CUILLERY, né le 16 octobre 1836, fils de Jean François et de Marie Jaconis. Soldat au 1er régiment d’infanterie, matricule 14841.

Louis OTTOZ, né le 24 mai 1836, fils de Jean et d’Agathe Cartier. Régiment d’artillerie de campagne, matricule 8043.

Vincent PERROUSAZ, né le 13 novembre 1836, fils de père inconnu et de Josephte Pérousaz de Conflans, veuve de François Viboug. Soldat au 2ème régiment d’infanterie, matricule 14611.

Joseph RICHARD-BLANC, né le 20 septembre 1836 à Faverges, fils d’Henri et de Marie Thiaffey-Granjean. Soldat au 1er régiment d’infanterie, matricule 14844. Il participe à la campagne de 1859, est blessé au combat de la Madonna della Scoperta le 24 juin et reçoit la médaille d’argent à la valeur militaire : «blessé par une balle à la main droite, s’est fait remarquer par sa conduite exemplaire et sa bravoure pendant la bataille de la Madonna de la Scoperta, il encouragea ses camarades à se battre et ne voulait pas se laisser accompagner à l’ambulance ».

Levée de 1855 :

Inscrits de la 2ème catégorie ayant été appelés en 1859 :

Jean CARQUEX, né le 19 février 1834, fils de Joseph et de Françoise Dussolliet-Gond, 23 ans au 31 décembre 1857, habitant Frontenex, inscrit de la 2ème catégorie, soldat dans le 2ème régiment d’infanterie.

Claude François CARTIER, né le 15 novembre 1834, fils de Claude et de Marie Dubourg (Duboug ?). Cordonnier, habitant rue centrale en 1858. Appelé de la 2ème catégorie de la levée de 1856, soldat au 1er régiment d’infanterie.

Pierre François VEUILLET, né le 15 janvier 1834, fils de Joseph et d’Etiennette Dunoyer. Appelé de la 2ème catégorie de la levée de 1856, soldat au 1er régiment d’infanterie.

Camille CLOPPET, né le 12 février 1834, fils de François et de Zoé Cabaud.Appelé de la 2ème catégorie de la levée de 1856, soldat au 1er régiment de grenadiers

Louis DESRIPPES, né le 26 juillet 1834, fils de Joseph et Josephte Doucet, 23 ans, habitant Verchères.

Levée de 1856 :

Inscrits de la 1ère catégorie

Guillaume BISILLAT (BEZILLAT), né le 10 septembre 1835 (Saint-Ruph), fils de Jacques et Joseph Bal. Inscrit de la 1ère catégorie de la levée de 1857, soldat au 2ème régiment d’infanterie, matricule 14261. Noté comme militaire sur le dénombrement du 1er janvier 1858.

Jean CARQUEX, né le 8 juin 1835, fils de Charles Marie et de Claudine Blanc. Inscrit de la 1ère catégorie, soldat de levée 1856 au 1er régiment d’infanterie, décédé à Turin le 13 octobre 1859.

Louis DOUCET, né le 15 novembre 1835 à Faverges. Soldat de levée en service provincial le 15 janvier 1857 dans le 2ème régiment d’infanterie, matricule 14263. Il devient lieutenant dans la Brigade du Roi le 10 juin 1866. Il participe aux campagnes de 1859, de 1860 en Basse-Italie et de 1866. Décoré de la médaille militaire française et de la médaille commémorative française de la guerre de 1859. A choisi de conserver sa nationalité sarde et a reçu la bourgeoisie de Turin offerte par la municipalité de cette ville

Joseph DUSSOLLIET-BERTHOD, né le 29 juin 1835, fils de Jean et Jeanne Combaz, habitant le Noyeray. Inscrit de la 1ère catégorie, soldat de la levée de 1857 au 1er régiment d’infanterie, matricule 14449.

Joseph LOSSERAND, né le 21 novembre 1835, fils de Jean Louis et de Marie Falsi (Falcy). Inscrit de la 1ère catégorie, soldat de la levée de 1856 au régiment de Nice cavalerie, matricule 6595. Brigadier au 1er régiment des carabiniers de la garde décoré par décret du 12 mars 1871. Mort à Faverges, facteur des postes, le 3 avril 1885. (Revue savoisienne 1897)

Inscrits de la 2ème catégorie ayant été appelés en 1859 :

Antoine BAL, né le 6 mars 1835, fils d’Antoine et de Françoise Richard. 22 ans, laboureur, habitant Saint Ruph. Appelé de la 2ème catégorie de la levée de 1858, soldat au 2ème régiment d’infanterie.

Antoine Philomène BOCQUIN, né le 21 mars 1835, fils de Claude et Caroline Emin. Inscrit de la 2ème catégorie de 1856, soldat au corps des bersagliers.

Jean Baptiste CHAPUIS, né le 17 novembre 1835, fils de Jean-Jacques et de Ninette Baudet, habitant rue de Tamié. Appelé de la 2ème catégorie de la levée de 1856, soldat au 2ème régiment de grenadiers.

Levée de 1857 :

appelés de la 1ère catégorie :

Jacques ARETHENS (ARETHANS), né le 2 février 1836, fils de Jean et de Guillermine Druge, de la paroisse de Viuz-Faverges. Soldat au 1er régiment d’infanterie, matricule 14840.

Jean Baptiste ARNAUD-GODET, né le 8 juillet 1836, fils de Mathieu et de Catherine Demeure, passagers se disant de la paroisse de Villard-Léger. Régiment des sapeurs du génie, matricule 6538.

François Joseph BURIN, né le 6 septembre 1836, fils de Georges et de Micheline Chappelain. Corps des carabiniers royaux, matricule 11906.

Ignace CIMAVILLA, né le 12 février 1836, fils de Prospert Frédéric et de Françoise Garin. Régiment des sapeurs du génie, matricule 6539.

Joseph CORBOZ-MERMOD, né le 8 juin 1836, fils de Claude François et de Marie Rosset, habitant Englannaz, matricule 8042, capitaine au 2ème régiment d’artillerie de campagne, décédé le 23 juillet 1859 à l’hôpital de Brescia (cause inconnue). (ACF 1H5). Mort pour le Roi et la Patrie.

Jean François CUILLERY, né le 16 octobre 1836, fils de Jean François et de Marie Jaconis. Soldat au 1er régiment d’infanterie, matricule 14841.

Louis OTTOZ, né le 24 mai 1836, fils de Jean et d’Agathe Cartier. Régiment d’artillerie de campagne, matricule 8043.

Vincent PERROUSAZ, né le 13 novembre 1836, fils de père inconnu et de Josephte Pérousaz de Conflans, veuve de François Viboug. Soldat au 2ème régiment d’infanterie, matricule 14611.

Joseph RICHARD-BLANC, né le 20 septembre 1836 à Faverges, fils d’Henri et de Marie Thiaffey-Granjean. Soldat au 1er régiment d’infanterie, matricule 14844.

Il participe à la campagne de 1859, est blessé au combat de la Madonna della Scoperta le 24 juin et reçoit la médaille d’argent à la valeur militaire : «blessé par une balle à la main droite, s’est fait remarquer par sa conduite exemplaire et sa bravoure pendant la bataille de la Madonna de la Scoperta, il encouragea ses camarades à se battre et ne voulait pas se laisser accompagner à l’ambulance ».

Inscrits de la 2ème catégorie ayant été appelés en 1859 :

André BRUNIER, né le 30 juillet 1836, fils de François et Thérèse Jaconis. Appelé de 2ème catégorie de la levée de 1857, soldat au 1er régiment d’infanterie.

Antoine EXERTIER, né le 13 novembre 1836, fils Joseph François et de Sigismonde Varay. Appelé de 2ème catégorie de la levée de 1856, soldat au 1er régiment d’infanterie.

François GAY-GOLLET, né le 20 mai 1836, fils de François et de Jeanne Guimaître. Appelé de 2ème catégorie de la levée de 1856, soldat au 1er régiment d’infanterie.

Joseph GARRET, né le 6 juin 1836, fils de Charles et de Françoise Losserand. Appelé de 2ème catégorie de la levée de 1856, soldat au 1er régiment d’infanterie.

Claude MOLLAY, né le 29 décembre 1836, fils de Charles et Josephte Guerraz. Appelé de 2ème catégorie de la levée de 1856, soldat au 1er régiment d’infanterie.

Jean Claude OLLIER, né le 24 janvier 1836, fils de Gaspard et de Claudine Vautier, cordonnier, habitant rue centrale. Appelé de 2ème catégorie de la levée de 1857, soldat au 1er régiment de grenadiers.

Jean Victor PERROUX, né le 16 mars 1836, fils de Jean et de Guillemine Plattier. Appelé de 2ème catégorie de la levée de 1857, soldat au 2ème régiment d’infanterie.

Claude PRUD’HOMME, né le 15 mai 1836, fils de Jean et de Josephte Prévôt, cultivateur, habitant le Noyeray. Soldat au 1er régiment d’infanterie.

Antoine TRAYLIOZ (Traglio), né le 28 février 1836, fils de Pierre et de Jeannette Passet, habitant rue de Tamié. Appelé de 2ème catégorie de la levée de 1857, soldat au corps des bersagliers.

Levée de 1858 :

Appelés de la 1ère catégorie

Jacques François BALMENS, né le 30 avril 1837, fils de François et de Marie Madeleine Combaz, cultivateur au Noyeray. Soldat de 1ère catégorie au 2ème régiment d’infanterie, il s’illustre aux combats de la Madonna de la Scoperta le 24 juin 1859, au centre du dispositif. Victor-Emmanuel III lui décernera la Médaille d’argent à la Valeur Militaire le 24 juin 1923, à l’âge de 86 ans.

François GAY-GOLLET, né le 24 janvier 1837, fils de François et Jeanne Richard. Soldat au 2ème régiment d’infanterie, matricule 14471.

Joseph Marie PORTIER, né le 30 août 1837, fils de Jean Claude et Josephte Chaffarod. Artillerie de campagne, matricule 8147.

Pierre PRUDHOMME, né le 30 juin 1837, fils de François et Françoise Tissot-Dupont. Soldat au 2ème régiment des grenadiers de Sardaigne.

Eugène Auguste SUSCILLON, né le 3 décembre 1837, fils de Jean Claude et Pernette Domenge-Bleu. Bersaglier, matricule 15562.

Claude François VARET, né le 5 août 1837, fils de Jean et Jeannette Communal. Savoie Cavalerie, matricule 6746.

Inscrits de la 2ème catégorie ayant été appelés en 1859 :

Ferdinand ARPIN, né le 27 avril 1837, fils de Joseph Marie et de Françoise Amblet, journalier, habitant rue centrale. Appelé de 2ème catégorie de la levée de 1858, soldat au 1er régiment d’infanterie.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

05.03 | 21:33
27.10 | 18:31
27.10 | 18:30
Page d'accueil a reçu 1
31.08 | 08:44
1870-1871 a reçu 1
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site internet tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE